François Chérèque : « Les vacances offrent ce temps de répit nécessaire dans un parcours de vie »

Président de l’Agence du Service Civique, François Chérèque revient sur le partenariat avec l’ANCV sur le programme Départ 18:25. Les jeunes volontaires en Service Civique pourront bénéficier d’un coup de pouce de l’ANCV jusqu’à 150 € pour financer leur séjour sur le site depart1825.com.

Quels sont les enjeux et les ambitions de ce nouveau partenariat ?

François Chérèque - « C’est un partenariat naturel pour nos deux institutions. L’ambition du Service Civique est d’offrir à toute une génération, les 16 à 25 ans, l’opportunité de s’engager en donnant de son temps à la collectivité et au bien-vivre de notre société et d’en recevoir en échange la reconnaissance. L’objectif du programme Départ 18 :25 est de favoriser le départ en vacances des jeunes de 18 à 25 ans, classe d’âge qui part le moins en vacances, notamment pour des raisons budgétaires. Nous sommes donc attachés aux mêmes valeurs de solidarité et d’engagement en faveur de la jeunesse, avec l’objectif de renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale. L’avantage accordé aux volontaires par l’ANCV est un signe fort de reconnaissance de leur engagement.
Ce partenariat permet aux jeunes volontaires de réaliser leurs premiers départs autonomes, notamment grâce aux conseils vacances, à l’offre sélectionnée et à l’aide financière de 150€. Il s’agit de façon plus globale de contribuer à leur autonomisation envers les vacances : susciter l’envie de partir, rassurer, guider, s’organiser … pour mieux repartir ensuite dans leur projet d’avenir. »

Quelles sont les caractéristiques des jeunes volontaires qui s’engagent dans le Service Civique ?

François Chérèque -«Depuis sa création en 2010, plus de 68 000 jeunes se sont engagés en mission de Service Civique pour une action collective dans les domaines variés de la solidarité, du sport, de l’éducation, de la culture, des loisirs ou de l’international. Avec quatre à cinq demandes pour une mission, le Service Civique est de plus en plus connu auprès des jeunes.  Ouvert à tous les jeunes qui le souhaitent, âgés entre 16 et 25 ans, quel que soient leurs origines sociales, culturelles ou leur niveau de formation, il n’y a pas de portrait type du jeune en Service Civique, mais nous pouvons néanmoins donner quelques indicateurs sur nos volontaires : l’âge moyen est de 21 ans, 58% des volontaires sont des jeunes femmes, 17% sont issus des quartiers de la politique de la ville.  Finalement, le jeune en Service Civique est représentatif des jeunes qui vivent en France. »

En quoi les vacances peuvent-elles être utiles à ces jeunes ?

François Chérèque - « Pendant la mission d’intérêt général, engagé au service des autres, le jeune volontaire bénéficie de jours de repos. Après une mission d’intérêt général il est également important de pouvoir se ressourcer entre amis ou en famille, de prendre du recul ou simplement de souffler un peu, le temps de réfléchir à son projet d’avenir. Les vacances offrent ce temps de répit nécessaire dans un parcours de vie, elles sont aussi une source d’épanouissement individuel, de découverte de soi-même et des autres, avec un autre rapport au temps. Pour ceux qui n’ont pas forcément les moyens de partir, Départ 18 :25 est une solution très pratique. »

Plus d'infos sur l'Agence du Service Civique :
Le portail d'information et de services sur le Service Civique : www.service-civique.gouv.fr
le compte twitter : https://twitter.com/ServiceCivique
les pages Facebook : www.facebook.com/servicecivique

Revenir en haut de la page