Quatre nouveaux membres à la Commission d'attribution des aides de l'Agence

La commission d’attribution des aides (CAA) joue un rôle essentiel au sein de l’Agence. Elle est chargée d’examiner les demandes d’aides émanant des partenaires de l’action sociale. Elle se réunit mensuellement au siège de l’Agence et apporte un avis éclairé au Directeur général, décisionnaire final des attributions.

«Elle a un rôle consultatif mais c’est surtout, un lieu d’échanges, de débats, et bien sûr d’examen des projets de nos partenaires de l’action sociale», explique Dominique Ktorza, la directrice des politiques sociales. En 2014, la CAA a statué sur plus de 140 demandes représentant 28,4 M€ d’aides à la personne et au patrimoine pour soutenir le départ en vacances de tous les publics. 

La Commission est composée de 3 représentants de l’État, 3 personnalités qualifiées et 3 représentants des bénéficiaires des Chèques-Vacances (organisations syndicales). Ces 9 personnalités sont nommées par arrêté du ministère de l’économie, de l’industrie et du numérique. 
Depuis le 2 février 2015, quatre nouveaux membres ont rejoint la Commission. Ils expliquent leur engagement et leur vision du rôle de l’ANCV dans le départ en vacances des publics les plus vulnérables.

Thomas VANPEENE, chargé de mission tourisme à la Direccte* Nord-Pas-de-Calais (Représentant de l’Etat)
« C’est un plaisir et un honneur d’avoir été nommé à la commission d’attribution des aides de l’Agence en tant qu'un des représentants de l’Etat. Cette nomination me tient à cœur car je suis très attaché aux questions sociales, aux aides à la personne et au tourisme social et solidaire. Durant mon parcours professionnel, j’ai notamment été confronté dans le passé aux problématiques des personnes à faibles revenus, en situation de précarité et d’exclusion dans le département de la Somme (logements sociaux, publics défavorisés, Gens du Voyage, etc…). 
Aujourd’hui, je participe à la mise en œuvre du développement touristique en région du Nord-Pas-de-Calais et je suis impliqué au quotidien dans les questions de l’accès aux vacances pour tous au travers notamment des marques nationales de tourisme que sont les labels « Tourisme et Handicaps » ou « Destination pour tous ».
L’enjeu du tourisme social est important dans le Nord-Pas-de-Calais, la région étant comme de nombreuses autres fortement impactée par la crise sociale et économique actuelle. Beaucoup des habitants de la région sont des non partants et n’ont même jamais vu la mer malgré la proximité du littoral, cette situation étant souvent liée à des situations personnelles ou familiales difficiles. J’espère que nous pourrons contribuer grâce aux dispositifs de l’Agence à la mise en œuvre d’actions concrètes qui permettront au plus grand nombre d’accéder à des vacances. Lors de la première commission à laquelle j’ai assisté, j’ai pu noter avec intérêt la diversité des dossiers présentés. J’ai notamment été sensible au fait que l’Agence soutienne les grandes comme les petites structures dans le cadre de ses aides au patrimoine du tourisme social et qu’elle puisse offrir un très large panel de possibilités aux nombreux bénéficiaires de ses dispositifs.

*Direccte : Directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi

 

Marie Perivier-Fizazi, chargée de mission tourisme à la Région Ile-de-France (Personnalité qualifiée)
« Le développement du tourisme a toujours été au cœur de mes activités. J’ai travaillé pendant plus de dix ans au Comité départemental du tourisme de Seine-Saint-Denis avec l’objectif de mieux faire connaître la richesse et les atouts de ce territoire. Aujourd’hui, en tant que chargée de mission tourisme à la Région Ile-de-France, je m’occupe plus particulièrement du fonds de développement touristique régional (FDTR): c’est un dispositif d’aides destiné à financer des projets d’investissement touristique structurants, avec deux priorités : le développement économique de la région et la conversion écologique et sociale du tourisme. 
La région francilienne connaît, par exemple, un déficit d’hébergement pour les jeunes et les familles, nous contribuons à financer des projets d’auberges de jeunesse. Je suis également très sensible au tourisme social, et j’aurai à cœur de défendre de nombreux dossiers dans le cadre de la commission de l’ANCV. 
Je suis persuadée qu’un premier départ en vacances permet à certaines populations en souffrance de rebondir, de souffler un peu et de partir sur de nouvelles bases. Un constat que j’ai pu expérimenter directement car je coordonne un dispositif d’aide au départ en vacances en Ile-de-France, avec l’UNAT. »
 

Michel Langlois, Président de l’Agence départementale d’information sur le logement (ADIL) de Seine-Saint-Denis - Président de la Commission du Droit Au Logement Opposable (DALO) du Val d’Oise  (Personnalité qualifiée) 
« J’ai été pendant plus de 20 ans au Conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF), et j’ai participé activement à la création de la Caisse des allocations familiales de Seine-Saint-Denis en 1991, dont je fus le Président de 1991 à 2006. Parallèlement, je me suis engagé à la Croix-Rouge de Seine-Saint-Denis : j’en fus le président départemental, où j’ai mis en place des dispositifs d’accompagnement au départ en vacances pour des familles en situation de grande précarité. 
Autant d’expériences qui m’ont convaincu des bienfaits des vacances pour les populations les plus vulnérables, mais aussi de l’importance de l’accompagnement. Les vacances, c’est découvrir de nouveaux horizons, se plonger dans une autre culture et s’offrir du temps pour se retrouver en famille ! 
Je suis un fervent partisan de l’accompagnement des familles dans leur départ en vacances : les associations, les bénévoles ont clairement un rôle à jouer pour aider ces familles à préparer leur départ : choix de l’hébergement, des transports, constitution d’un budget vacances, préparation de la destination, se projeter dans un univers inhabituel... Plus les familles sont accompagnées avant le départ, plus les vacances auront un impact positif ! Les familles ne sont pas suffisamment accompagnées dans les grosses structures associatives, il faut faire plus ! Je serai attentif à ces questions durant ma mandature à la commission d’attribution des aides ! »
 

Laurent AubursinInspecteur des Finances et secrétaire général adjoint de la Fédération des Finances FO au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (Représentant des bénéficiaires de Chèques-Vacances)
« Depuis 2003, j’ai intégré la Fédération des finances Force Ouvrière (FO), dont le rôle est de défendre et de représenter les personnels auprès du ministère. A travers ce mandat, j’ai eu l’occasion de travailler pour l’action sociale du ministère des finances (restauration, logement et vacances). 
Le secteur des vacances comprend deux axes forts : le départ en vacances des enfants et des familles du ministère. Chaque année, ce sont près de 14 000 enfants qui participent à des séjours grâce à une tarification spéciale en fonction du quotient familial. Nous aidons aussi les familles à accéder à des logements à la mer, à la montagne et à la campagne. C’est à cette occasion que j’ai eu mes premiers contacts avec l’ANCV, j’ai notamment eu en charge le développement du Chèque-Vacances dans la fonction publique d’Etat. J’ai pu me rendre compte à quel point le Chèque-Vacances est une aide précieuse pour favoriser le départ en vacances, en phase avec l’action sociale que nous défendons à la fédération des finances FO. 
L’accès aux vacances pour tous me tient naturellement à cœur, et je suis extrêmement sensible à la question du handicap, étant moi-même paraplégique. J’ai notamment été marqué par un dossier présenté récemment en commission par une association qui développe des séjours sportifs et des séjours aventures en direction des personnes devenues paraplégiques. Rompu à l'action sociale et à la négociation, je compte bien humblement apporter cette expérience au sein de la commission d'attribution des aides de l'ANCV.»

Revenir en haut de la page