Le projet AGORAé de la FAGE, lauréat de La France s’engage !

La Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE), partenaire de l'ANCV depuis 2012, a reçu le 31 août dernier le label La France s'engage pour son projet AGORAé qui récompense les projets les plus innovants au service de la société. Porté par le Président de la République, ce label est une reconnaissance au plus haut niveau de l'Etat pour les initiatives socialement innovantes comme le dispositif des AGORAés, dont l'ANCV est partenaire depuis quatre ans dans le cadre de ses Aides aux Projets Vacances (APV).

Les AGORAés, des espaces d'échange et de solidarité pour lutter contre la précarité étudiante

A la fois espaces d’échange et de solidarité, les AGORAé sont nées en 2011 pour répondre à un besoin criant : lutter contre la précarité étudiante, en réduisant le salariat subi tout en permettant une alimentation saine à moindre coût. Inscrit dans le champ de l’économie sociale et solidaire ce projet d’innovation sociale apporte une réponse de proximité à un besoin réel identifié. Depuis 5 ans maintenant, les 13 AGORAé de la FAGE ont ainsi garanti l’accompagnement de plus de 3 000 étudiants, leur permettant de sortir d’une situation précaire et de poursuivre leurs études. Le projet, pensé selon une approche globale, est de ce fait un vecteur de réussite universitaire, synonyme d’i nsertion professionnelle des jeunes. Plus que des épiceries solidaires, les AGORAé sont également des lieux de vie ouverts à tous les étudiants. Véritables plateformes à projets, elles permettent aux étudiants d'accéder à leurs droits, notamment en matière de logement et de santé, de s'engager, de s'épanouir et de créer du lien social.

Les vacances, un vecteur d'insertion, de partage et d'émancipation sociale

L'ANCV, dont la mission est de favoriser l'accès aux vacances pour tous, y compris les jeunes, classe d'âge la plus eloignée des vacances, soutient les AGORAés depuis 2012, dans le cadre d'un partenariat avec la FAGE. En effet, les vacances s'inscrivent pleinement dans ces dispositifs en tant que vecteur d'insertion, de partage et d'émancipation sociale. Les bénéficiaires de l'aide au départ en vacances sont ceux qui profitent également de l'aide alimentaire des épiceries solidaires. Leur accès aux droits se fait sur critères sociaux, dont leur reste à vivre (la somme qui reste à l’étudiant par jour pour se nourrir, s’habiller et se divertir, après déduction des charges fixes). Les étudiants dont le reste à vivre est compris entre 1€20 et 7€30 par jour sont éligibles au dispositif d'aide des AGORAés, et sont accompagnés par des travailleurs sociaux du CROUS tout au long de leur parcours.

L'objectif est de pouvoir accompagner les bénéficiaires des AGORAés à la fois sur les campus, mais aussi en dehors, dans une logique de projet de vie. Ainsi la perspective de pouvoir construire puis bâtir un projet de vacances, entre amis, en couple ou en famille, est déterminante. Cela s'intègre également avec l’ensemble des valeurs liées aux vacances : partage, ouverture, émancipation ou encore plaisir. Au total, 35 jeunes ont bénéficié des aides de l'Agence grâce aux AGORAés en 2015, précise Anaïs Nany, chargée de développement Jeunes au sein de l'ANCV.

Le partenariat avec la FAGE s'est élargi en 2015 à Départ 18:25, programme prescrit par la FAGE aux étudiants de son réseau, dans le but de faciliter leur accès aux vacances, notamment pour ceux qui en sont exclus.

Pour en savoir plus :

Présentation des AGORAés

Plaquette de présentation des AGORAés

Twitter : @La_FAGE

Facebook : FAGE

 

Revenir en haut de la page