Les Chèques-Vacances en croissance de 5 %

En 2013, le volume d’émission de Chèques-Vacances a franchi le cap de 1,5 milliard d’euros. Pour la troisième année consécutive, l’Agence Nationale pour les Chèques-Vacances (ANCV) enregistre des performances à la hausse. Une dynamique soutenue par le développement de l’activité commerciale, notamment sur le segment des petites entreprises (- de 50 salariés) mais aussi par la modernisation de l’Agence, conformément aux objectifs fixés par l’Etat. Cette croissance a permis de renforcer l’action de solidarité en direction des publics les plus éloignés des vacances.

Une forte progression des activités commerciales et sociales au service du départ en vacances pour le plus grand nombre

Avec une progression de 5% (vs 2012), le volume d’émission de Chèques-Vacances est à nouveau en forte augmentation. Si l’ensemble des marchés s’étoffe, celui des entreprises de moins de 50 salariés a particulièrement contribué à cette progression, avec 4 000 nouveaux clients conquis en 2013. Aujourd’hui, sur les 28 600 clients actifs, près de 40% sont des entreprises de moins de 50 salariés. Les salariés des petites entreprises bénéficiant de Chèques-Vacances sont toujours plus nombreux, en hausse de 11,7% (vs 2012), et atteignent aujourd’hui 142 000.

La croissance du Chèque-Vacances est également tirée par les Comités d’entreprise (CE/COS/CAS 1 : entreprises de plus de 50 salariés), principaux clients de l’Agence.
945 nouveaux CE/COS/CAS ont commandé des Chèques-Vacances en 2013 pour leurs salariés, parmi lesquels Socopa (agroalimentaire), BNP Marseille, Médiapost Sud-Ouest, MSA Bourgogne, COS Arras ou encore le Grand Port Maritime de Bordeaux.

Cette progression des activités commerciales de l’Agence lui a permis de renforcer l’action de solidarité menée en faveur des publics les plus éloignés des vacances. Au global, 225 000 personnes 2 ont pu, en 2013 bénéficier des différents programmes de l’Agence. Par ailleurs, l’ANCV a soutenu la rénovation de 22 équipements touristiques à vocation sociale. Le budget global de l’action sociale représente 24,7 millions d’euros (+ 8,82% vs 2012, hors TSI).

Une progression qui profite à l’économie française du tourisme
170 000 professionnels du tourisme et des loisirs acceptent le Chèque-Vacances comme moyen de paiement et 3 500 partenaires ont déployé les programmes d’action sociale de l’Agence, dynamisant tous ensemble, l’économie des territoires et l’emploi.

L’Agence poursuit sa modernisation en 2013

Durant la première année de son Contrat d’objectifs et de performance (COP), signé conjointement fin 2012 par Sylvia Pinel, la ministre en charge du tourisme et l’ANCV, l’Agence a accéléré sa modernisation, avec :

  • Un nouvel Espace Clients pour une gestion plus simple et plus rapide des commandes de Chèques-Vacances en ligne et le lancement de deux nouvelles valeurs de Chèques-Vacances (25€ et 50 €)
  • La refonte du Guide Chèque-Vacances et Coupon Sport pour plus d’interactivité en ligne avec les bénéficiaires ;
  • L’offre « Liber’t Vacances », permettant aux abonnés (140 000 en 2013) d’accéder au télépéage via un badge électronique prépayé avec leurs Chèques-Vacances.

Aujourd’hui, l’Agence prépare le futur « e-Chèque-Vacances » qui facilitera l’utilisation du Chèque-Vacances pour les achats de prestations touristiques sur Internet. Avec un lancement prévu dès 2015, le e-Chèque-Vacances se présentera sous la forme du support papier actuel complété par une zone imprimée avec un numéro caché. L’objectif est de permettre des paiements sécurisés par internet grâce à l’utilisation de ce numéro, combiné avec un identifiant.

Parallèlement, la réflexion sur la dématérialisation du titre Chèque-Vacances se poursuit, en concertation avec l’ensemble des parties prenantes. L’Agence observe attentivement les évolutions du marché, notamment les modes de paiement, les solutions technologiques disponibles et les évolutions réglementaires.

Les perspectives 2014

En première ligne pour lutter contre la fracture touristique, l’Agence s’apprête à lancer, fin avril prochain, un nouveau programme d’aide au départ en vacances à l’attention des jeunes de 18 à 25 ans. Cible prioritaire, ce public est l’un des plus éloigné des vacances puisque 3 millions de jeunes en sont exclus. Baptisé « Départ 18 : 25 », ce nouveau dispositif proposera sur Internet, une offre de séjours accessibles avec une aide financière de l’ANCV (critère de ressources et/ ou de statut). Un premier objectif de 3 000 départs est fixé pour 2014.

1CE/COS/CAS : comité d’entreprise, comité des œuvres sociales, comité d’action sociale.

2Données prévisionnelles en attente des bilans des partenaires de l’action sociale.

 

Revenir en haut de la page